Un Jour dans la Montagne

25,00

Un livre-cd pour s’amuser, chanter, et mieux connaître les animaux de la montagne, à partir de trois ans.

L’histoire : Après une dispute avec ses amis les agneaux, Bibi, la petite brebis noire, quitte le troupeau, bien décidée à ne jamais revenir. Un criquet, des marmottes, un grand corbeau et un chamois seront ses nouveaux amis. Mais les dangers sont nombreux dans la montagne…

Un livre d’images à écouter, pour le plaisir et l’apprentissage des petits !

Le CD contient :

– Une histoire réalisée comme un dessin animé sonore, jouée par plus de 15 comédiens
– 12 chansons originales et amusantes sur les animaux de la montagne, chantées par des enfants et accompagnées par des instruments acoustiques (guitare, flûte à bec, contrebasse, petites percussions)
– Une partie documentaire sur les cris et chants des animaux de l’histoire
– Les versions instrumentales des chansons

Le livre contient :
-L’histoire joliment illustrée
-Les textes et les partitions des chansons
-Un complément documentaire en images

Un livre de 52 pages, format 18 cm X 18 cm, un CD de 78 minutes
Illustrations : Alexis Nouailhat
À partir de trois ans
Prix : 25.00 €
Réf : 3BE1601

Catégories : , , Étiquettes : ,

5 avis pour Un Jour dans la Montagne

  1. J’ai bien reçu le livre/CD « Un jour dans la montagne » que j’ai commandé pour mon neveu de 4 ans.
    Mon fils de 3 ans 1/2 le connait déjà et il l’ADORE et le connaît par coeur !! Cela apprend l’écoute attentive d’une histoire uniquement sonore.
    Cet ouvrage est de grande qualité, il y règne une super ambiance.
    Je le trouve très bien réalisé autant au niveau du scénario que de la mise en musique ! (les partitions mises à disposition en fin d’ouvrage peuvent servir aux parents musiciens!)
    Enfin l’enfant peut suivre le déroulement de l’histoire grâce aux illustrations présentes dans le livre.

  2. Reçu par courrier :
    Merci Monsieur Palengat !
    En effet je suis ravie de vous avoir découvert au FIFO de Ménigoute… toute la famille s’est régalée avec « un jour dans la montagne » ! Il nous tarde de découvrir bientôt vos autres livrets. Et surtout, bravo pour la qualité de votre travail, on ressent tout l’amour que vous y mettez !
    Bien cordialement.
    Elisabeth, Poitiers

  3. Reçu par courrier :
    Nous vous remercions pour les 2 CD que nous avons bien reçus.
    Gabriel a pour l’instant découvert avec plaisir les compagnons de la montagne…
    nous sommes très contents
    merci encore pour ces belles aventures pleines de découvertes pour les petits et plaisantes aussi pour les grands !!
    Anne

  4. Si vous saviez à quel point petits et grands à la maison aimons vos ouvrages, par la richesse, la sensibilité et la beauté qui s’en dégagent.
    Bravo, ça fait du bien de trouver encore des perles comme celles ci! Et les enfants ne s’y trompent pas!
    On ne peut que vous encourager à continuer dans ce sens!

  5. Bonjour,

    J’ai acheté Un jour à la ferme à la foire bio de Pernes les Fontaines (Vaucluse) en juin 2018

    Ma petite-fille a été tout de suite si passionnée par cette merveilleuse histoire que j’ai commandé la collection

    Ayant moi-même une chienne prénommée Titoune, ma petite-fille a aussitôt baigné durant des mois dans l’histoire de Titou perdu dans la forêt.

    Mais quelle horreur j’ai ressentie lorsque j’ai lancé le CD « Un jour dans la forêt ». J’ai aussitôt coupé la lecture. Il faut dire que je vis en Guyane et que ma petite-fille est métisse. Alors entendre, ces petites brebis blanches tenir un tel langage raciste envers cette malheureuse petite brebis noire m’a outrée dès l’introduction.

    Pensez-vous que de telles histoires peuvent être écoutées dans les Départements d’Outre-Mer ? dans les banlieues ?

    J’en ai parlé à une amie institutrice dans le Vaucluse qui m’a dit que le principal c’était que l’histoire se termine bien. Peut-être est-ce la vision des provençaux…

    Mais lorsque je l’ai faite écouter à une amie animatrice dans une école Montessori en Guyane, elle a eu la même réaction que moi.
    Trop raciste, trop violent…

    Vu que ma petite-fille aime cependant cette histoire, je saute l’introduction et débute à Histoire 1. Mais alors, je tombe sur les paroles de Bibi en pétard disant « Ma mère s’en fiche de moi… »

    Conseillé pour des enfants à partir de 2 ans, je trouve les dialogues du début de l’histoire de cette jolie brebis noire bien violents

    Je ne peux que vous conseiller de réécrire cette histoire.

    Cordialement

    • Auteur

      Bonjour,

      Je me permets de vous adresser cette réponse à votre commentaire concernant « Un Jour dans la montagne ».

      Je suis l’auteure de l’histoire et je suis consciente de la violence de la dispute et de son aspect raciste qui entraîne la fugue de Bibi la petite brebis.

      Pourquoi ne pas évoquer cette violence ? L’histoire s’adresse à des enfants à partir de 3 ans. A cet âge, ils connaissent déjà les disputes, les mots qui blessent. Ils sont eux même capables de dire des méchancetés. Mon propos n’est pas d’idéaliser l’enfance comme étant le temps de l’innocence, mais de mettre en jeu des émotions qu’il connaissent. Le fait de les entendre dans une histoire peut être l’occasion de s’identifier au personnage et de vivre son parcours. Et si besoin le rôle des parents, enseignants et éducateurs est d’en parler avec les enfants.

      Vous imaginez bien que mon intention n’est pas de tenir des propos racistes ! Bibi est le mouton noir dans un troupeau de moutons blancs. Vous devez connaître cette expression du « mouton noir » symbole de la différence. Bibi est aussi celle qui se rebelle, qui ne va pas dans le même sens que les autres…et c’est cette différence que je défend.

      Bibi ne doit pas être une héroïne idéale. Elle n’est pas une malheureuse petite brebis noire, elle est prétentieuse face à ses amies, elle a un sale caractère, n’écoute personne, n’en fait qu’à sa tête… mais elle est aussi portée par une énergie formidable et tout son cheminement va la conduire non seulement à vivre des aventures extraordinaires, mais aussi à rencontrer d’autres personnages tous différents d’elle et qui vont devenir ses amis.

      Concernant le sentiment d’abandon que ressent Bibi par rapport à sa mère, je crois que tous les enfants ont ressenti des moments d’abandon et de désespoir. J’ai moi-^même une petite fille de 3 ans qui peut exprimer des émotions extrêmes, sans savoir comment les gérer. Le principal est que les adultes puissent rassurer l’enfant à ce sujet.

      Je ne mets pas en question votre ressenti… mais je ne suivrai pas votre conseil de réécrire l’histoire.

      Bien cordialement

      Sylvie Garin

Ajouter un commentaire